•  Nous joindre: (819) 986-7470
ATTENTION le parc des Sables est fermé - cause guêpes de sable.
Avis public de la municipalité de L'Ange-Gardien​ Territoire bien protégé - Service de protection contre l’incendie et premiers répondants. Contactez le 911 pour une urgence Mairie sise - Services d’administration et d’urbanisme - Salle communautaire Parc d'amusement - 5 parcs répartis sur le territoire Activité culturelle « Traces » sur le site Champboisé

Environnement

Confirmation de la présence de l'agrile du frêne à l'Ange-Gardien et à Chelsea

le 7 septembre 2012, Ottawa : L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a confirmé la présence de l'agrile du frêne dans la municipalité de l'Ange-Gardien et dans le parc de la Gatineau dans la municipalité de Chelsea, toutes deux dans la municipalité régionale de comté (MRC) Les-Collines-de-l'Outaouais.

Des interdictions de déplacement, qui empêchent le déplacement de tous les produits du frêne, comme les billes, les branches et les copeaux, ainsi que toutes les essences de bois de chauffage provenant du lieu touché, ont été mises en place. Les propriétaires concernés ont été avisés de ces restrictions. Une fois que les travaux d'enquête seront terminés, on déterminera les mesures réglementaires supplémentaires à prendre.

La présence de l'agrile du frêne a été confirmée dans cinq régions du Québec ainsi que dans 27 comtés de l'Ontario. Bien que l'agrile du frêne ne pose aucun risque pour la santé humaine, il s'agit d'un ravageur très destructeur. Il a déjà tué des millions de frênes en Ontario, au Québec et aux États Unis, et il présente une menace économique et environnementale importante pour les régions urbaines et boisées de l'Amérique du Nord.

L'agrile du frêne est établi dans plusieurs régions du Canada et peut se propager rapidement lorsque des personnes déplacent le bois infesté par ce ravageur. Le public peut aider à contrôler la propagation de l'agrile du frêne en ne déplaçant pas de produits potentiellement infestés, dont le bois de chauffage de toutes les essences, ni de produits du frêne, comme les billes, les branches, le matériel de pépinière, les copeaux ou tout autre type de bois de frêne.

L'ACIA continue de collaborer avec les gouvernements fédéral et provinciaux ainsi que les administrations municipales afin de ralentir la propagation de l'agrile du frêne. Il nous incombe à tous de protéger les forêts du Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, vous pouvez visiter le site Web de l'ACIA à l'adresse www.inspection.gc.ca/phytoravageurs ou appeler au numéro 1-866-463-6017.


À qui incombe la responsabilité d'un barrage de castors...au propriétaire du terrain où se trouve le barrage?

Eh bien oui! Depuis 2006, le Gouvernement du Québec a confirmé la responsabilité des propriétaires. Si les propriétaires n'y voient pas, ce sont les municipalités régionales de comté (M.R.C.) qui sont mandatées à prendre les mesures nécessaires pour rétablir le libre écoulement de l'eau d'un cours d'eau obstrué de façon à menacer la sécurité des personnes ou des biens. Le tout aux frais des propriétaires concernés.
 
Les prorpriétaires sont donc responsables d'effectuer les travaux requis en respectant tous les règlements et exigences qui peuvent lui être imposé soit par la muncipalité, la M.R.C. ou le Ministère des ressources naturelles et de la Faune. Autrement dit, s'il y a obstruction d'un cours d'eau chez-vous, voyez-y...
Pour plus d'informations consultez le site internet de la M.R.C. des Collines de l'Outaouais.